Mes parents me racontèrent que lors de ma naissance, je ne respirais pas…

Ils se sont grandement préoccupés pour moi car les infirmières ont mis un temps fou pour amener de l’oxygène. Je les imagine avec leurs mines défaites, et le temps qui a dû leurs sembler d’une insoutenable éternité.

Je ne pleurais toujours pas, c’est-à-dire que je ne respirais pas !

Une fois l’oxygène pénétré, je repris vite des couleurs.

Ce moment qui initiait ma vie sur terre, se termina heureusement très bien puisque je vous écris aujourd’hui !

Je réfléchissais à cette expérience.

Je mis un temps certain à accueillir en moi le souffle de vie. Je me suis dit qu’il y avait là, une voie à explorer.

C’est en préparant mes stages de formation que les Anges mirent l’accent sur l’importance de la respiration. C’est la première chose que l’on fait lorsque nous arrivons sur cette planète, nous inspirons et c’est aussi l’ultime acte que nous faisons au moment du passage vers la lumière. Nous l’appelons le dernier souffle.

Et entre le premier et le dernier, la plupart des êtres humains passent à côté de la magie de la respiration consciente.

Pendant un voyage de cinq mois en Asie, je me suis intéressé aux divinités hindouistes et bouddhistes. Je me demandais pourquoi ils avaient créé autant de représentations de Bouddha et d’autres divinités en méditation.

La réponse me fut donnée au bout de quelques semaines en lisant un conte.

Dans le passé, les divinités se réunirent un jour pour se mettre d’accord pour savoir où elles allaient cacher les secrets de l’illumination.

Dans un endroit où l’être humain ne penserait pas aller chercher.

À l’intérieur de lui…

Voilà pourquoi des êtres éveillés nous guidèrent vers ces représentations de divinités en méditation. La voie de l’éveil est le cheminement intérieur. Ce travail sur soi passe par la méditation et une de ses clés est la respiration.

Les Amérindiens d’Amérique du nord, eux nous parlent de la médecine du dauphin, maître de la respiration pour nous guider vers l’unité.

« Le dauphin est un maître de la respiration.

Elle nous met en connexion avec le souffle-énergie qui est une force de vie et l’essence du divin.

Le dauphin a accès à l’espace du rêve pour se relier avec la Grande Nation des Étoiles, Sirius.

Il est le porteur de nos progrès, il serait le lien qui nous permettrait l’Unité ou le lien avec le divin. »

Quelques lignes issues du livre de Jamie Sams et David Carson sur les Cartes Médecines.

Si nous développons une respiration consciente, nous avons accès à un autre espace-temps, celui de l’ici et maintenant et c’est dans cet espace du moment présent que nous nous reconnectons avec le divin en chacun de nous.

Pour la médecine traditionnelle chinoise, nous avons deux sources d’énergie : l’alimentation et la respiration. Toute l’énergie apportée par l’alimentation, une fois que le pur a été séparé de l’impur, monte en direction des poumons où elle sera mélangée à l’énergie apportée par la respiration. Et ce sont les organes poumons qui ont la fonction de distribuer cette énergie vitale à tout le corps.

Nous pouvons multiplier notre énergie par un facteur deux ou trois en développant une respiration consciente. La respiration a une place tout aussi importante dans les arts martiaux et les pratiques énergétiques en général.

Vu les circonstances actuelles et cette pandémie qui touche les poumons, les anges me guident vers les priorités, une des premières vidéos sera sur le thème de l’art du souffle : le Qi Yi.

L’objectif est de partager avec vous de nombreuses techniques respiratoires afin que vous puissiez en choisir quelques-unes, celles que vous préférez, pour les intégrer dans votre vie.

Les techniques de respiration pratiquées dans la vidéo

La respiration carré (anxiolytique ou calmante)

Imaginons un carré.

Un cycle respiratoire (inspiration-apnée-expiration-apnée) en suivant les bords du carré.

Verticale montante : inspiration sur 4 temps

Horizontale : apnée sur 4 temps

Verticale descendante : expiration sur 4 temps

Horizontale : apnée

Répétons la séquence 6 à 10 fois.

On peut varier le temps de chaque cycle respiratoire (4sec, 5 sec, 6 sec…etc.)

Respiration cohérence cardiaque

Imaginons que nous sommes sur une plage au bord de la mer et que nous accompagnons le rythme et le va et vient de l’eau avec notre respiration.

Inspiration sur 5 sec et expiration sur 5 sec.

Ou on peut compter 1000, 2000, 3000, 4000, 5000

Ce qui correspond à 6 ou 7 sec.

Répétons la séquence pendant 5 minutes minimum. Faire environ 30 fois le cycle complet (une inspiration et une expiration sur 5 sec).

Respiration tibétaine

La respiration tibétaine se divise en trois niveaux : abdominal, thoracique et claviculaire.

Vidons nos poumons en expirant avant de placer nos mains sur notre abdomen et inspirez sur 3 sec.

Plaçons nos mains ensuite sur nos côtes pour poursuivre l’inspiration sur 3 sec.

Plaçons ensuite nos mains sur nos clavicules pour poursuivre le cycle d’inspiration sur 3 sec.

En fin d’inspiration haute, claviculaire, nous pouvons rajouter quelques petites inspirations brèves appelées respirations de la carpe pour remplir complètement nos poumons.

Et expirons complètement l’air de nos poumons.

Le matin, il est conseillé de bien se focaliser sur le cycle des inspirations pour apporter plus d’oxygène à nos cellules et stimuler notre énergie. Nous avons besoin de chi pour être dans l’action.  Le soir si nous la pratiquons avant de nous coucher. Diminuons l’intensité du cycle d’inspiration (en inspirant uniquement par le ventre) pour rallonger le cycle d’expiration qui favorise la détente et le sommeil.

Technique de respiration Qi Yi : assouplir les muscles du bas du dos

1° assis sur une chaise le buste droit et les pieds écartés d’une largeur d’épaules. Plaçons et tournons les paumes de nos mains sur l’intérieur de nos cuisses, le pouce orienté vers le buste afin d’écarter les coudes à la fois vers l’extérieur et l’avant. Inspirons par le nez en pointant notre langue derrière les incisives supérieures.

2° penchons-nous doucement en avant tout en glissant les mains le long des jambes jusqu’aux chevilles, retenons notre souffle. Tenons nos chevilles dans nos mains, penchons le front vers le sol et tournons nos coudes vers l’extérieur. Dans cette posture, concentrons notre attention sur le bas du dos et le coccyx.

3° plaçons la pointe de la langue derrière les incisives inférieures, expirons par la bouche en soufflant doucement entre les lèvres, rentrons progressivement l’abdomen.

4° retenons notre souffle et restons immobile un instant.

5° plaçons notre langue derrière les incisives supérieures, inspirons par le nez, dirigeons l’air inspiré vers le bas du thorax tout en imaginant que nous étirons l’épine dorsale en inspirant et en gonflant le bas du dos. À la fin de l’inspiration, faisons une brève inspiration par le nez (respiration de la carpe).

6° redressons lentement le buste en retenant la respiration (apnée). Une fois relevé complètement, le buste droit, redescendons en apnée pour expirer en bas une fois les mains sur les chevilles (langue derrière les incisives inférieures).

Répétons la séquence 6 à 10 fois.

Technique de Pranayama (issu du Yoga)

Utilisation de 3 doigts : pouce, index et majeur d’une de vos mains.

Positionnons l’index entre nos sourcils (au niveau du 3ème œil).

Se boucher la narine droite avec le pouce pour inspirer profondément par la narine gauche.

Se boucher la narine gauche avec le majeur et déboucher la narine droite pour expirer profondément par celle-ci.

Inspirons profondément par la narine droite.

Se boucher la narine droite et déboucher la narine gauche pour expirer par celle-ci.

La séquence se pratique de 6 à 10 cycles respiratoires.

Temps d’inspiration/expiration libre ou vous pouvez le définir : 4 sec, 6 sec, 8 sec…etc.

Je posterai peut-être plus tard une autre vidéo sur l’art de respirer, nous verrons la technique Tummo, la respiration triangulaire pour transmuter les pulsions (tabagiques ou alimentaires), la méthode Frolov, la marche Afghane et d’autres techniques de Qi Yi.

1 Commentaire
  1. Hublin 3 ans Il y a

    Merci Elodie
    Les techniques de respiration sont super intéressantes. Personnellement, je les pratique pendant 30 min dès mon réveil matin, encore allongé dans mon lit. Après la respiration carrée et la cohérence cardiaque, je poursuis avec la respiration tibétaine, mes paupières s’allègent et je sens l’ énergie augmenter dans mon corps. Certains matins, j’enchaîne avec le Do-In ou automassage chinois, toujours assis dans mon lit. Ce qui est aussi génial pour un réveil stimulant. Nous rentrons tout de suite en communication avec notre corps et nous activons une source inépuisable d’énergie tout en conscience. Nous avons plus de dynamisme durant notre journée d’activités et sommes aussi plus attentifs à être dans l’ici et maintenant et donc nous sommes plus calmes et développons davantage de concentration pour être plus efficaces et joyeux ! Lorsque nous invitons les esprits de l’air dans nos vies, nos projets sont voués au succès. Alors j’invite tout le monde à pratiquer l’art du souffle-énergie pendant une semaine au moins 15 min chaque matin afin de constater ses bienfaits. Dans une prochaine vidéo, nous verrons le Do-In.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Politique de protection de la vie privée | Termes et conditions | Témoignages | Contact

©2022 Thierry Hublin - Création du site : ChampionWeb.ca

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?